musique enfants

Présentation d'un cours d'éveil musical

Lorsqu'un parent m'amène son enfant d'à peine 3 ans au cours d'éveil musical, je m'interroge toujours pour savoir s'il est bon de lui faire apprendre les bases du solfège, ou est-ce que l'éveil musical doit se limiter  uniquement à la découverte des sons et du langage du corps à cet âge là.

Voici ma façon de percevoir les choses, et la façon dont se déroulent mes cours:

ETAPE 1:

L'éveil à la musique, comme l'indique son nom, c'est s'éveiller à la musique, aux sons qui nous entourent, et faire la différence entre un son harmonieux et un son qui ne l'est pas, la différence entre les bruits de pots d'échappement et la musique. La différence est certe évidente, mais apprendre à  faire la différence s'avère être un apprentissage.

Un son fait mal aux oreilles, un autre est rassurant, un autre strident, un autre suscite le mystère. L'univers de sons peut être angoissant pour un enfant, et d'une certaine manière, il faut lui apprendre à découvrir ce qu'il ressent lorsqu'il entend chacun d'entre eux.

L'éveil musical sert, entre autre, à apprendre à CLASSIFIER les sons . Pour cela, la première étape est d' "ECOUTER" et apprendre à "DIFFERENCIER " les sons.

Pour cela, on pourra utiliser les sons de la nature, les sons que l'on va provoquer soit même (avec ses mains, avec sa bouche, sa voix, ses ongles, frottements, battements...), des cd avec des sons de toutes sortes, feu, pluie, animaux, pompiers....

ETAPE 2:

Mais comme ça ne s'apprend ni ne s'intègre en un jour, et que cela ne représente qu'une infime partie d'un cours d'éveil musical, ils  se compléte avec d'autres  éléments, notemment l'ECOUTE DE LA MUSIQUE

De la même façon que l'on apprend à faire la différence entre les sons, on apprendra à faire la différence entre certains styles de musique. Les tout-petits ne "savent" pas, ils ressentent. Pas besoin de dire "c'est de la musique classique", c'est du rock". Non. Demandez leur de DANSER, d'exprimer avec leur mot ou avec leur corps ce qu'ils ressentent, ce que chaque musique leur évoque. Vous verrez que dans leur esprit c'est très clair, même s'ils ne peuvent pas encore s'exprimer clairement avec des mots.

ETAPE 3:

La 3ème étape d'un cours d'éveil passe par LE MIME. On s'en servira surtout pour le rythme. Les tout-petits ne sont pas encore très habiles, donc celui qui donne l'exemple doit bien veiller à avoir des mouvements lents de façon à ce que l'enfant puisse le suivre facilement.

Pour développer leur écoute, leur instinct musical, et leur sens du rythme, on n'oubliera pas de CHANTER avec eux des petites comptines.

ETAPE 4:

Les jeux que je conçois viennent ajouter aux cours d'éveil musical une touche jusqu'à là encore inexplorée: L'IMPLICATION PERSONNELLE (dans son aspect inellectuel), c'est à dire LE JEU, pour une compréhension intrinsèque des bases du solfège. 
J'ai pu constater qu'un enfant, même à 3 ans, souhaite jouer d'un instrument et a les capacités pour apprendre le solfège. Seulement il ne faut pas qu'il ai besoin d'écrire ou de trop réfléchir, il faut juste qu'il ai besoin de
JOUER. 

Un enfant de 3 ans passe d'une activité à une autre très rapidement. Regardez vos enfants dessiner ou danser. En général, il reste à leur activité 10 minutes maximum, puis passe à autre chose. 
C'est pour cela que j'ai crée
mes jeux, c'était une véritable nécessité dans mes cours.

Avec Music Story par exemple, j'ai imaginé plein de petits jeux très rapides, issus de jeux pour enfants déjà existants (et indémodables comme Jacques a dit, cherchez l'erreur..), avec un petit défi à relever qui leur donne un but à atteindre. Ils apprennent parce qu'ils s'amusent, et donnent l'impression qu'ils ne sont pas du tout en train d'apprendre....et pourtant !

Personnellement j'utilise ce jeu dans mes cours environ 20 minutes pour une heure d'éveil musical.
Les dominos-piano sont amusants à utiliser pour faire travailler la mémoire visuelle, car ils doivent faire la comparaison avec un piano et placer les touches noires aux bon endroits. Souvent compliqué la première fois. Mais ils finissent toujours par y arriver.
Quand on retourne les dominos-piano, là ils peuvent apprendre le
vocabulaire musicale en rapprochant les dessins correspondants. Ils apprennent d'abord les noms, puis ils apprennent à dessiner les symboles qu'ils voient (ce qui fait qu'il y a quelquefois un peu de dessin durant le cours :-D ). Ensuite,ils essaient de les reconnaitre en les entourant sur une partition .

 

Le plus important dans l'éveil musical, c'est le professeur. Il doit être enfant tout en étant adulte ! C'est lui qui donnera envie à l'enfant d'aller voir plus loin (ou non) selon son enthousiasme à s'amuser. Mais des jeux qui aident à s'amuser avec quelque chose qui à la base n'était pas drôle, ça aide ! :-D



Naissance de Music Story